Avocat droit de la jeunesse

Beaucoup de préjugés persistent lorsque que la Direction de la protection de la jeunesse intervient dans la vie d’une famille. Nombreux clients que nous avons rencontrés croyaient qu’il était inutile de se battre en Cour contre la DPJ, qu’ils ne peuvent pas s’entendent avec les intervenants, que le Tribunal a un parti pris, que les parents n’ont pas de droit de parole, etc.  Fort heureusement, ces allégations sont toutes fausses.

Premièrement, il faut savoir que le recours au Tribunal est une mesure ultime. La DPJ n’est qu’une partie devant celui-ci, tout comme les parents et les enfants. Le Tribunal a l’obligation d’entendre chacune des parties présentes et n’est guidé, généralement parlant, que par un seul critère : l’intérêt de(s) enfant(s) visé(s) par la requête. De plus, il est tout à fait possible pour les parents ou les jeunes de soumettre des solutions alternatives à ce que la DPJ propose, soit à l’intervenant(e) au dossier, soit au juge qui entendra la requête.

La Loi sur la protection de la jeunesse est une loi d’exception qui s’applique uniquement dans certaines situations précises où la sécurité et le développement d’un enfant sont compromis. Comme il s’agit d’une ingérence importante de l’État dans la vie privée des gens, il est primordial de s’assurer que les faits allégués par la DPJ soient prouvés, qu’il s’agisse bien d’une situation visée par la Loi et que les droits de chacun (parents et enfants) soient respectés.

Lorsque qu’il y a consentement à cet effet ou que le juge déclare que l’enfant (ou les enfants) est (sont) en situation de compromission, il faut donc se pencher sur les meilleures mesures qui répondront le mieux à l’intérêt de(s) l’enfant(s) en cause. Chacune des parties peuvent proposer des mesures et peuvent même s’entendent sur celles-ci. En cas de désaccord, ce sera au Tribunal de trancher.

Le mécanisme et l’application de la Loi sur la protection de la jeunesse peuvent s’avérer complexes et extrêmement confrontant pour les parents et les jeunes en cause. Il est donc primordial de requérir les conseils et/ou l’assistance d’un avocat afin d’avoir une vision objective de la situation, de s’assurer que vos droits sont respectés et de tenter dans la mesure du possible d’en arriver à une solution qui sera idéale pour tous.

N’hésitez donc pas à faire appel à nos services rapidement lorsque vous serez confrontés à l’intervention de la Direction de la protection de la jeunesse. Cela vous permettra d’être bien au fait de toutes les étapes et d’obtenir un avis neutre et objectif de la situation.

Contactez-nous dès maintenant

Contact

Demande d'information

133 Rue Saint Georges, Granby, QC J2G 2Z9

450-776-6766

info@riendeauavocate.com

www.riendeauavocate.com